10 Apr 2006

  • il y a un filet de chiens dans ma cuisine,
ils sont en train de remonter les stores en face des affiches aux montagnards perdus dans l inconscient du coeur de la biche sauvage enceinte du prinptemps et de roches sacres.
  • Il y a un filet de chiens dans ma salle de bain.
Comment je me remonte avec des mouvements insenses c est exellent !
  • Il y a des chiens qui ont manges la preuve de mon existence,
-" Oh vas y dans l aventure je te suis avec bon coeur, et sans la vergogne et sans le paradis en pointe.
- Ah mais oui bien sur!
-Je reviens crame sous lespieds d un lot de patates en peluche de phoque.
-Comme je te sens proche et en meme temps je sens bien qu il est temps de dire quelque chose d un retour a la normal.
-C est interressant mais pas satisfaisant.
-Reste a ce dire que nous nous aimions depuis l apparition de la mousse sur l ere secondaire et que nous nous aimions!
-je t aime aussi bien qu un dessin d enfant serais planter comme un pinceau dans le recueil d un poete en manque de fuel en janvier de notre annee heureuse et sans limite.
-Je t aime depuis que nous nous aimions.
-Proche des uns et comme d habitudes les revoila."
  • Il a disparu dans le souffre et les chiens sont sortis de la pochette pour former un groupe que l on commence a peine a voir se decoller les images plastifies.

9 Apr 2006

Japan, full/empty




Busan



Hight Scool Power

Et puis vient le grand fleuve de la terreur
celui que l on nomme le fou des grands fleuves de la terreur
quand bien meme on nous parque entre deux vertiges gradues ,
entre deux escaliers devolues.
Sur cette plateforme on respire le vent du nord nous montrant le puit du fleuve dans la terreur de vivre.
Vivre sans avoir a y penser,
sans avoir a aspirer au fleuve
a aspirer au nord
a aspirer la poussiere mouillee de notre salive poudree dans la peur de commettre l imperturbable.
(la salive ainsi offerte en visite dans un hall devenant kaleidoscope est mortelle en version integrale, la salive ne sera jamais apparue pour ceux du jour de la conquete spaciale) .....................
Nous pouvons dormir avec un dauphin dans des draps dont on oublie la consistance, comme on dormirait dans des algues, ou quelquechose.