15 Aug 2006

12 Aug 2006

Invisibles Faces
Waterborne


Zoo and pressure

reality principle

Hopes of the
downtown power






















8 Aug 2006

Wei Wei - La langue language

L' éffluve du silence l' aurai brulé dans l' étreinte d' un soupçon.
A cet instant,tu aurai déversé la colonne compacte d' eau de pluie sur un banquet d' honneur d' un après-midi saturée de brillance?
Les enfants des familles se seraient volatiliser pour jouer,car ils n' attendent pas, ils courent au loin grimpant les vieux murs des villes de paille, ils dépasseraient au dessus du bassin frais et écarlate ; bien qu' étant immuable, les remparts serait élargis sous la pression de ton torrent d' existence.
L' eau se stopperai aux pieds des enfants en souffle euphorique ; elle sera ondulation de cratères éduquant un boullion, princesse dans ce recouvrement des villes par l' empire de vive passion.
Je redescends en enfance heureuse, toujours plus petit dans le creux de sa langue.
Dans ce bain d' acier où je nage, les coeurs flottant des animaux tendres et à demi dieux se peigneraient t-ils des scènes de conquètes sur le visage?
Leur grande gueule plonge en martelements immensement excités, comme une ceremonie sauvages, comme un incendie aveugle et généreux, pompant le lait chaud en éclaboussures giclant sur nos thorax d' orque chromé.
Les désastres humains laisseront passer de la pluie fine sur le front des bébés; il fera chaud - il fera froid .
Attrapés par l' innocence d' une amitié nouvelle, avant que notre amour se propage et nous avale.
Mon silence sursaute au repos sur le poême de tes lèvres dréssées dans l' étreinte d' un soupçon.