24 Jun 2008

20 Jun 2008



Bras de fer

A droite, dans la cour des chiens , il mange du salami, au frais, quelque part dans le Texas.
A l'inverse, de la laque séchée sur un pan en ruine va et vient dans l'esprit de la montagne de la cote.
Un bracelet en toc dans des combines guindée et des fils mordus par des gousses tonchees dort au creux du détroit etroit du crabe et de la mangouste bleue sur le sable.

Les riens s'attèlent. . .
Les immeubles meuglent et les chiens s'empalent.



la flaque pleine a vue et l ecran se vide.
Sur l'ile je me baigne nue.

Par les coraux des fonds begues et troubles de la fluorescence, barbottent les araignees de mer et le tapis mecanique des banquets renverses devient raison de clairte.

1 Jun 2008